Archive for the Actu Sud Category


Illizi : Les employés de l’APC de Bordj Omar Driss sans salaire depuis plus de deux mois

La situation que vivent les employés de l’APC de Bordj Omar Driss (anciennement Fort Flatters), 700 km au nord d’Illizi, est  que l’on  inédite dans les annales de cette collectivité locale.
En fait, plus de 277 employés de cette mairie sont entrés en grève depuis le 16 août courant pour réclamer le versement de leurs salaires. «Nous n’avons pas perçu nos salaires depuis deux mois. Ce n’est pas une première, mais cette fois-ci, le retard persiste de façon insupportable. D’ailleurs, personne ne peut acheter le mouton pour l’Aïd El Adha et certains n’arrivent même pas à payer leurs factures d’électricité. En plus de cela, la rentrée sociale est à la porte et vous pouvez imaginer l’état de nos enfants privés de joie», déplore Ahmed Bihman, secrétaire général de la section syndicale de l’UTGA de cette commune.

Notre interlocuteur précise : «Les travailleurs contractuels n’ont pas perçu leurs salaires depuis le mois d’avril, soit plus de cinq mois. Nous n’avons pas perçu nos primes de rendement depuis le dernier trimestre 2016, ni les primes des ordres de mission depuis l’an 2016.» Et d’ajouter : «Les agents des guichets et les officiers de l’état civil n’ont pas perçu leurs primes depuis 2015.»
Pour rappel, en février 2017, après une sollicitation de l’ex-wali d’Illizi, le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales avait dégagé une subvention exceptionnelle d’un montant de 66 700 000 DA pour prendre en charge les cinq mois des arriérés de salaires. Mais à quand une solution idoine pour ce problème qui est devenu un cauchemar pour les communaux et leurs familles ?  

Read More...

Un dispositif sécuritaire bien renforcé

Toutes les mesures appropriées pour faire face à toute situation de type sécuritaire ont été prises. Rien n’a été laissé au hasard, la sécurité du citoyen et de ses biens est notre mission principale.
Un maillage des plus serrés de toutes les parties de la ville et de tous les axes routiers a été mis en place. Nous avons déployé le maximum d’agents pour cela», a déclaré, jeudi sur les ondes de la radio locale, l’officier Djaber Djaâfar, chef de la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya de Ghardaïa. Ainsi, a-t-il déclaré, «pour la fête de l’Aïd El Adha, prévue vendredi et samedi prochains, un important dispositif sécuritaire est prévu par la sûreté de wilaya de Ghardaïa, qui a pris toute une batterie de mesures afin d’assurer la sécurité et la quiétude des citoyens». Et d’ajouter : «Une présence remarquable des services de sécurité sera observée dès la veille de cet événement religieux à travers tout le territoire de la wilaya. Le dispositif consiste en la mise en place d’un plan de sécurité intégré auquel participent les différents services opérationnels de la police pour garantir la fluidité de la circulation et renforcer la sécurité des biens et des personnes à travers la multiplication des patrouilles fixes et/ou mobiles et pédestres, notamment au niveau des places publiques.» Il s’agit «des grandes agglomérations, marchés, centres commerciaux, stations de transport, mosquées, cimetières et les endroits susceptibles de connaître une forte présence de citoyens le jour de l’Aïd.

Des policiers en uniforme et en civil sont mobilisés jour et nuit au niveau des grandes artères, des gares routières et ferroviaires», développe-t-il. Martelant plusieurs fois le slogan cher à ce corps républicain de sécurité : «La police veillera au bien-être des citoyens», il rappelle que «tous les services de la police seront mobilisés dans leurs territoires de compétence en coordination avec le centre des opérations de la Sûreté nationale pour répondre aux appels des citoyens afin de les orienter et de les aider grâce au numéro vert 15 48 ou le 17 mis à leur disposition jour et nuit». Avant de clore son intervention radiophonique, l’officier Djaber Djâafar a lancé un appel aux citoyens, leur recommandant la prudence, «notamment les conducteurs de véhicule, le strict respect des règles et du code de la route pour la sauvegarde de leur vie et celle des autres».
Pour rappel, un premier dispositif de sécurité a été mis en place depuis plusieurs jours déjà aux alentours et à proximité des postes, des banques et des marchés à bestiaux. En un mot, là où beaucoup d’argent liquide circule en ces temps de fête de l’Aïd et de rentrée scolaire, synonyme de saignées pour les ménages. Mais là, c’est un autre sujet.

Read More...